Éditions

Thème 2022 Le verre sans modération

A l’heure où tout le monde s’attelle au « Dry January », la tendance du sans alcool ou peu alcoolisé « NoLow » s’affirme. Les rayons des supermarchés en témoignent : les spiritueux sans alcool s’immiscent et offrent aux consommateurs une alternative aux vins, bières et spiritueux.

Que ce soit en soirée, à la plage ou dans les stades, les boissons sans-alcool séduisent un public soucieux de sa santé, et séduit par la naturalité. Elles résultent d’ailleurs souvent d’un assemblage de plantes, faisant écho à une consommation plus naturelle. Garder la ligne fait également partie des motivations à modérer les boissons alcoolisées.

Vous imaginerez une forme de bouteille innovante et esthétique, qui permette aux nouvelles boissons « NoLow », au sein des 3 catégories proposées (des bières, des spiritueux et des vins) de s’appuyer sur le packaging pour concurrencer les traditionnelles boissons alcoolisées.

Cette thématique vaut pour les 3 catégories : Vins tranquilles et effervescents | Spiritueux | Bières.

illustration

Découvrez les lauréats
2022

MueVins tranquilles et effervescents

Découvrez le projet
...

SamyBières, eaux et boissons non alcoolisées

Découvrez le projet
...

Samy

Bières, eaux et boissons non alcoolisées

Bottle CapeCoup de cœur marraine Lucile VIAUD

Découvrez le projet
...

Bottle Cape

Coup de cœur marraine Lucile VIAUD

La TorchePrix Spécial "imaginez un emballage en verre qui célèbre un événement sportif"

Découvrez le projet
...

La Torche

Prix Spécial "imaginez un emballage en verre qui célèbre un événement sportif"

Marraine Lucile VIAUD

image du parrain

Créatrice en géoverrerie

Partir de la matière et créer ses propres matériaux pour concevoir des objets en fonction de leurs propriétés intrinsèques, tel est l’objectif de l’artiste-chercheure Lucile Viaud. En 2014, elle amorce à l’école Boulle ses recherches dans le cadre de son projet de diplôme « Le monde du silence », au cours duquel elle expérimente différentes façons de valoriser les coproduits marins bretons?: coquilles, carapaces, arêtes, algues.

De ces expérimentations naissent deux matériaux naturels et recyclables à l’infini?: le plâtre de mer et le verre marin. C’est en obtenant les premiers essais de verre que Lucile Viaud se passionne pour la chimie de ce matériau. Elle oriente alors ses travaux de recherche dans cette voie et s’y consacre entièrement à sa sortie de l’école.

Coproduits, déchets, rebuts ou encore chutes de production sont autant de matières délaissées auxquelles s’intéresse la chercheure qui les transforme en matériaux d’exception. L’Atelier développe aujourd’hui ses pièces et collections dans une logique de valorisation des savoir-faire artisanaux, du patrimoine et des ressources naturelles. Parce qu’elle créée ses propres matériaux, l’artiste-chercheure en acquiert l’expertise, lui permettant de dévoiler à travers ses différent projets leurs qualités plastiques mais aussi la poésie du territoire dont ils sont issus.

L’échange et le partage des connaissances – à la fois historiques, scientifiques et techniques – avec les acteurs locaux lui permettent d’explorer le verre dans toutes ses formes mais aussi de s’impliquer largement pour l’Art-Science. Elle met un point d’honneur à éveiller par l’objet, rendre accessible par l’œuvre. C’est ainsi qu’elle travaille par exemple à la sensibilisation aux diatomées à travers le projet éponyme.

En savoir plus